en

Avant de commencer, j’aimerais partager un avertissement: je ne suis pas un parent, je ne le serai jamais.

Je suis un moine. Je ne connaîtrai jamais vraiment les moments déchirants où votre bébé / enfant / adolescent vous rend si fou que vous souhaitez (avec honte) ne plus être un parent, ou la culpabilité que vous ressentez d’avoir eu cette pensée. Je ne connaîtrai jamais le chagrin que ressentent de nombreux parents lorsque leurs enfants se font intimidés, sont blessés, rejetés, déprimés, ou rentre trop ivre à la maison pour la quinzième fois. Je ne saurai tout simplement pas. Donc, il y a cela.

Ce que je peux can vous dire, c’est que j’ai passé la majeure partie des 17 dernières années à travailler en étroite collaboration avec des familles et des jeunes qui ont connu des difficultés, des défis et, dans certains cas, des traumatismes qui les ont plongés dans une situation difficile. Une situation qui n’a qu’un seul moyen de guérir, réparer et corriger.

Je travaille avec des familles qui ne peuvent pas trouver une issue, qui ont essayé toutes les solutions possibles et imaginables; avec des familles qui sont plus que désespérées pour sauver la vie de leurs enfants. Les leçons que je partage avec vous viennent du sang, de la sueur et des larmes de la guérison dont j’ai eu l’honneur d’avoir.

Maintenant, je ne suis pas parfait. Oui, je sais, certains d’entre vous qui sont des êtres spirituels endurcies me diront:
: « Écoutez, Jiv,
êtes la perfection. C’est simplement votre personnalité qui n’est pas en alignement et qui vous empêche d’exprimer la perfection que vous êtes!  »

À quoi je répondrais: «Namaste, oui, c’est vrai; maintenant laissez-moi continuer avec mon blog. »

À tous les jours, je fais des erreurs avec les enfants avec qui je travaille. Je les pousse trop fort parfois. D’autre fois, je suis trop doux avec eux. Je leur enseigne des choses qu’ils répètent ensuite à leurs parents et par la suite je regrette de l’avoir dit. Ce que je vais vous offrir vient du mental d’un moine humble et en évolution, d’un entraîneur chevronné et d’un psychothérapeute.

Soyez confiant, humble et convenablement transparent

Les enfants adorent les parents qui sont à la fois confiants et humbles. Lorsque les enfants ont des parents sur lesquels ils peuvent compter pour les aider à trouver une réponse sans leur donner cette réponse, ou des parents qui peuvent admettre leurs fautes sans sacrifier leur valeur personnelle, les enfants deviennent cet exemple. Eux aussi réalisent qu’ils ont une valeur et qu’ils peuvent parfois faire des erreurs. Ce sont des bonnes personnes qui font parfois de mauvais choix, pas de mauvaises personnes car elles font parfois de mauvais choix.

La confiance: un préalable à la véritable humilité

L’humilité, sans la conviction ou le savoir que vous êtes une personne de valeur, ne mène nul part. Les enfants respectent les parents et les adultes qui les «laissent entrer» de manière appropriée. Quand je partage aux adolescents avec qui je travaille que je peux parfois avoir du mal, ou mieux encore,leur montrer que je peux aussi parfois me battre – de manière à ne pas les rendre responsables de mon bien-être- je crée un sentiment de confiance que je ne pourrais jamais transmettre de manière didactique.

Les enfants avec qui je travaille me font confiance car je les accepte tels qu’ils sont. Même si je peux être en désaccord avec eux et les pousser à grandir de façon très directe, ils me font confiance. Ils peuvent sentir que (presque) tout ce que je dis et ce que je fais vient d’un lieu de dévotion pour leur santé holistique. Je m’engage sincèrement à ce qu’ils deviennent des personnes authentiques, exprimées, matures et responsables.

Même si je leur dis des choses qui les énervent parfois, ils me respectent, et je suppose que c’est parce que je les respecte. Je les respecte suffisamment pour leur dire ce que je ressens pour eux. Plus important encore, je suis prêt à admettre que je me trompe quand je me trompe.

Présentez-vous de la meilleure façon possible

Pour être parent comme un moine, présentez-vous simplement de la meilleure façon possible, pour le meilleur ou pour le pire. Ceci arrive quand je vois les enfants avec lesquels je travaille devenir de meilleur personne. De cette manière, j’ai créé une sorte de recette, pour avoir une relation parent/enfant très efficace: ajoutez une part de certitude (sachant ce qu’il y a de mieux), deux parts d’humilité (sachant que je ne sais pas toujours ce qu’il y a de mieux), fouetté avec une transparence appropriée et omniprésente. Mélangez le tout avec un amour inconditionnel et vous pourrez aussi devenir parent comme un moine.

Pin It on Pinterest